. . . MOTEUR DE RECHERCHE . . .

13 mars 2022

Bienvenue sur Cosmessence Bio!

Bonjour ! 
Bienvenue sur mon blog
Comessence Bio !


Savez vous qu'il est possible de fabriquer ses crèmes? ses baumes pour les lèvres? ses laits démaquillants?? Et j'en passe!!
Savez vous qu'il est possible de fabriquer son propre savon? de formuler son gel douche ou shampoing ? et même de fabriquer ses propres produits ménagers??

Non seulement tout cela est possible, mais c'est absolument passionnant, et cela s'inscrit dans une démarche écologique de respect de sa planète, avec des ingrédients et recettes 100% d'origine végétale et biodégradables, pour une peau ou une maison embellies, au naturel !!


Vous pourrez trouver ici :
- Toutes mes recettes de cosmétiques bio (recettes faites maison et ingrédients clés) 
- Et toutes mes recettes de produits ménagers faits maison

Pour trouver l'article qui vous intéresse :
- Cliquez sur Sommaire 
- Ou utiliser le moteur de recherche en bas de page



Bonne navigation sur Cosmessence Bio !
SOMMAIRE ICI




! Mineurs, faites vous toujours encadrer par un adulte responsable !
! Adultes responsables, prenez connaissance de ce document ICI,
ainsi que des précautions de base : ICI !



Vous souhaitez suivre l'actualité du blog ?
Vous pouvez me suivre sur Facebook ICI
ou vous inscrire à ma New Letter :

Entrez votre adresse E-mail :

20 nov. 2016

Hydratation de la peau, Dexeryl maison !

Un nouvel article aujourd’hui qui complète celui sur l’émollience proposé précédemment (et que vous retrouverez ICI !) afin d’apporter non seulement du confort à la peau, mais aussi et surtout de l’hydratation, en particulier aux peaux déshydratées !

La peau déshydratée ?


Ternes et inconfortables, les peaux déshydratées, qu’elles soient sèches, mixtes ou grasses au départ, présenteront des tiraillements, des rides de déshydratation, et des démangeaisons qui sont signes que la peau a particulièrement soif ! 
Soyez à l’écoute, quel que soit votre type de peau !


1/ Les couches de notre épiderme 

= couches de la kératinisation des cellules de notre peau
La kératinisation est le cycle de renouvellement des cellules de notre peau (1 cycle = 28 jours). Ses kératinocytes (cellules de la peau) naissent au plus profond de notre épiderme, et migrent : elles vieillissent tout au long des différentes couches, jusqu’à mourir dans la couche la plus superficielle : la couche cornée. 
Ici, les cellules mortes (« cornéocytes ») assurent l’imperméabilité de la peau et ainsi sa protection contre la déshydratation, avant de desquamer.
Attention aux gommages excessifs : nous avons besoin d’eux, comme de notre film hydrolipidique de surface !

Tout au long de leur migration dans l’épiderme, les kératinocytes se juxtaposent de façon homogène et confortable grâce à ce qu’on appelle le ciment intercellulaire.
Ce ciment est très important : il joue un rôle contre la déshydratation de la peau.

2/ Le rôle des cosmétiques

Rien ne remplacera l’eau que vous buvez ou devoir boire pour lutter contre les peaux déshydratées : minimum 1 litre, dans l’idéal 1.5 litres par jour !
Néanmoins les cosmétiques vont pouvoir agir sur le confort de la peau, et sur son hydratation de 2 façons principalement :

- En augmentant la fixation de l’eau dans l’épiderme et son ciment inter lipidique en particulier :
ce sera le rôle des agents émollients, dont je vous ai déjà parlé ICI
ainsi que des
facteurs naturels d’hydratation *

- et en diminuant la perméabilité de la couche cornée, grâce à des
ingrédients filmogènes et protecteurs



Les facteurs naturels d’hydratation


Les "facteurs d'hydratation naturels" (« naturel moisturizing factors », ou « NMF ») sont issus du processus de maturation des kératinocytes en cornéocyte qui, associés à la sueur et au sébum, formeront notre film hydro lipidique de surface (ou « manteau acide »), film protecteur de la peau. 
Ce sont plus précisément des substances hygroscopiques qui attirent et retiennent l'eau à l'intérieur de la couche cornée, à l’image de plein de petites éponges microscopiques.
Ces NMF sont représentés en majorité par l’ensemble des éléments suivants :
-          Acides aminés en grande majorité : des protéines !
-          Ions minéraux divers (K, Cl, Na…)
-          Lactates (sels de l'acide lactique)
-          Urée et PCA (acide pyrolidone carboxylique) 
-          Sucres simples

Il est donc facilement possible de combler leur carence dans nos cosmétiques :

- Les acides aminés  : 
Utilisez des protéines hydrolysées ! protéines de riz, de soie, de blé (ex : phytokératine)…. Elles donnent un aspect soyeux à la peau et aux cheveux.

- Les ions minéraux : 
Nutritifs, Ils sont indispensables à la peau : Utilisez de l’aloe vera, du lait d’anesse, du lithotame ou spiruline, miel et gelée royale, et autres ingrédients reminéralisants

- Les lactates : sels de l'acide lactique
C’est un "acide de fruit" particulièrement présent dans le lait et les produits laitiers, qui a la particularité, contrairement aux autres acides de fruits, de ne pas être irritant !
Dans ce sens, le MF (émulsifiant vendu chez arome zone), dérivé de l’acide lactique, a également des propriétés hydratantes !

- Le PCA : acide pyrolidone carboxylique
Il joue le rôle de transporteur : il véhicule les minéraux auprès des cellules qui en ont besoin.
On trouve le Sodium PCA chez certains de nos fournisseurs, comme chez ma cosmeto perso.

- L’urée :
L’urée est synthétisée et doit représenter au moins 5% de la formule pour avoir une action bénéfique. Elle rend les cellules plus hydrophiles.
On trouve l’urée dans les catalogues de nos fournisseurs de cosmétique maison.
  
- Les sucres simples :
Les sucres sous forme de glucose (dans les fruits, le lait ...), de galactose (dans le lait, le miel...), et le xylose (du xylitol!), participent à la formation des polysaccharides extracellulaires formant le ciment intercellulaire de la peau: ils ont des propriétés hydrantates ! Ils sont donc très intéressants pour la peau et son confort

L'astuce !

On trouve le « complexe hydratation intense » de AZ, qui rassemble une 10zaine de substituts aux MNF pour une peau parfaitement hydratée ! Il fait un ingrédient de choix, que j’utilise beaucoup, dans les cosmétiques pour peaux déshydratées.




Les ingrédients protecteurs et filmogènes :


Les cosmétiques vont pouvoir se substituer au film hydrolipidique de surface, et jouer un rôle de protection contre la déshydratation, grâce à des agents cosmétiques « filmogènes », complémentaires des ingrédients émollients et facteurs naturels d’hydratation…
On distingue les agents filmogènes hydrophobes, et les agents filmogènes hydrophiles :

Les agents filmogènes hydrophobes (« qui n’aiment pas l’eau »)

Il s’agit de corps gras peu pénétrants et filmogènes, plus ou moins occlusifs, et donc protecteurs ; ils s’opposent ainsi efficacement à l'évaporation de l'eau, et limitent les pertes insensibles en eau : nos cires telles que la cire d’abeille, de mimosa, de riz… !
100% naturelles, elles présentent néanmoins l’inconvénient pour les peaux grasses d’être asphyxiantes, ce qui va favoriser la formation de comédons points noirs et boutons !...
Elles sont par contre particulièrement adaptées aux peaux les plus sèches, en particulier dans le cadre des soins protecteurs du froid.

Les agents filmogènes hydrophiles (« qui aiment l’eau ») :

Ce sont des agents aqueux et hygroscopiques. Ils ont un mode d'action très différent et complémentaire de celui des agents filmogènes hydrophobes que nous venons de citer.
Ils retiennent l'eau et forment une barrière légère qui laisse respirer la peau tout en la protégeant de la déshydratation… Ce type de protection est donc idéal pour les peaux grasses, ou qui souhaitent une protection moins « lourde », plus imperceptible que celle proposée par les cires. 
Ces agents filmogènes aqueux font tous partis de la grande famille des sucres ! 
On distingue :
- les sucres –alcools que sont la Glycérine et le sorbitol.
- les sucres complexes ou « polymères hydrophiles » : il s’agit principalement des polysaccharides (carraghenane, gomme de guar, mucilages de graines de lin ou autres, etc), mais aussi des amidons (ex : infusion de flocons d’avoine, lait végétal de riz…), et de l’inuline.
L’acide hyaluronique (Sodium hyaluronate) fait partie de cette famille ! 
NB : L'acide hyaluronique de bas poids moléculaire sera un hydratant en profondeur, c’est celui de haut poids moléculaire (vendu chez aroma zone) ; qui saura jouer ce rôle d’hydratant filmogène.

- les sucres fermentés et transformés par bio technologie (les "bio-saccharides") comme le fucogel




A RETENIR !


Les meilleures formules cosmétiques pour les peaux déshydratées ou craignant la déshydratation, associent au moins :
- un agent humectant : la glycérine !
- des émollients en phase huileuse : huiles végétales, esters huileux, polyglycérines d’acides gras, stéarates … +/- des actifs relipidants tels que le substitut végétal de lanoline, les céramides végétales
- des ingrédients nutritifs : miel, aloe vera,
- des agents filmogènes et protecteurs : collagène végétal, Silicone végétal, acide hyaluroniques, et protéines hydrolysées pour les plus légers,
cires végétales ou d'abeille pour les soins les plus protecteurs …


Ma recette :Le Dexeryl Bio maison :


Le Dexeryl est une crème du commerce, vendue en pharmacie, idéale pour former un film protecteur de la peau. Très utilisé en milieu hospitalier, il a la particularité d’être composé de 13% de glycérine, voici sa composition complète (source : Vidal.fr):


Inspirée de cet article et de la composition du Dexeryl, je vous propose une recette de substitution faite maison !

-          Hydrolat de fleur d’oranger : 20 % (hydrolat tonifiant et apaisant)
-          Eau pure : QSP 100 % soit : 27,4 %
-          Glycérine : 13 % (comme dans le Dexeryl)
-          Lait végétal de riz (peut être fait maison) : 10 % (riche en amidon)
-          Gomme carraghénane : 1 % (pour film protecteur aqueux)
-          Gomme xanthane : 0.2 %
-          Ester de sucre : 2 % (émulsifiant dérivé du sucre, propriétés hydratantes)
-          VE : 2 % (co-émulsifiant émollient, présent dans le Dexeryl)
-          Acide stéarique : 2 % (épaississant présent dans le Dexeryl)
-          Huile d’olive : 7 % (riche en oméga 9 et insaponifiables)
-          Huile de tournesol : 5 % (riche en oméga 6 et lécithine)
-          Substitut végétal à la lanoline (triglycéride d’acide gras) : 3 %
-          Coco silicone ou Dicaprylyl Carbonate (ester huileux) : 2 %
-          Vitamine E antioxydante (propriétés réparatrices) : 0.4 %
-          Conservateur au choix : ?
-          Complexe Hydratation Intense : 2 %
-          Miel toutes fleurs : 3 %

PAS A PAS :

Placer tous les ingrédients à la Naturalis, sauf le miel, l'actif "Complexe hydratation intense", et votre conservateur pour les ajouter à froid ! 
Tout y est ! ;-)

Présenter un cours sur la peau dans le cadre de mon activité de formatrice en IFAS m’a beaucoup aidée ! Je vous propose néanmoins de découvrir un article génial pour la parfaite compréhension de ces différentes éléments : sur le site de Feminin bio : ICI !


A très bientôt sur Cosmessence Bio !


19 sept. 2016

Jeu Concours Cosmessence Bio !

Bonjour à tous !


Aujourd'hui, 19 septembre ... 
C'est mon anniversaire !



A cette occasion, je voulais vous proposer un petit jeu concours pour tenter de gagner un livret support des formations à la formulation de crème par Cosmessence Bio Les Ateliers ! 
3 livrets sont en jeu !


Chaque livret imprimé en A4 contient 65 diapositives qui vous aideront surement dans la formulation de vos propres crèmes cosmétiques bio !

Envie de jouer? ;-) Pour cela rien de plus : 




Puis remplir le mini questionnaire, 
et valider vos réponses 
en cliquant sur "envoyer" :



1 seule participation par personne !


Résultat du jeu concours ... 
Par tirage au sort ...
Dans 38 ans jours :

! Le JEUDI 27 OCTOBRE !


BONNE CHANCE A TOUS !
(J'annoncerai les résultats par mail aux gagnants)


5 août 2016

Focus sur les ajouts à froid

Bonjour à tous !

Je profite de cette période de vacances et de disponibilité pour mon blog, pour faire le point sur tous les articles que je souhaite apparaître sur le blog !
Et c'est le cas des ajouts à froid !

Les fabrications de crèmes nécessitent en effet une chauffe qui va atteindre les 72°C afin "d'activer" l'émulsifiant et permettre l'obtention d'une belle crème, bien émulsionnée, bien blanche, bien pénétrante, bien stable...
Mais attention, beaucoup d'ingrédients ne supporteraient pas cette chauffe à moins d'être détérioré, ce qui serait bien dommage !



1/ Les additifs 


- Les recettes proposées font souvent valoir les ingrédients de la phase aqueuse, ceux de la phase huileuse, et enfin les additifs.
Pas de problème pour les additifs : 
On les ajoutera en fin de fabrication, et on attendra que la crème ait refroidi en dessous des 40° pour assurer la qualité des ingrédients ajoutés.

Ce sera le cas par exemple :
- des conservateurs:
ils perdraient de leur efficacité s'ils étaient chauffés

- des huiles essentielles:
volatiles, on en perdrait une partie avec la chaleur et sa vapeur

- des actifs cosmétiques :
qui perdraient en qualité et efficacité


Mais ce ne sont pas les seuls ! 
Parois, des ingrédients "thermosensibles" (= "qui craignent la chaleur") se cachent dans les phases aqueuses et huileuses. Il faut les connaitre, les reconnaître, et les ajouter, eux aussi, en dernière phase, à froid !



2/ Les autres ingrédients thermosensibles :




- Du coté de la phase aqueuse :
Il s'agira de tous les ingrédients riches en vitamines, tels que le miel, le gel d'aloe vera, les ampoules de phytothérapie : dès 40°C, ils perdent de leurs propriétés !

- Du coté de la phase huileuse :
Il s'agira des huiles particulièrement sensibles à l'oxydation, que sont les huiles riches en oméga 3 : L'huile de cameline, d'inca inchi, de framboise, et de rose musquée en particulier,
ainsi que de toutes les huiles précieuses que vous ne souhaitez pas abîmer, telle que l'huile de figuier de barbarie : Pour toutes celles là, les ajouts se feront à froid !

L'astuce Cosmessence Bio pour vos huiles :
Si vous huiles ne sont pas particulièrement sensibles à l'oxydation, elles le sont néanmoins par défaut ! Une astuce toute simple vous permettra de les protéger le temps de la chauffe, qui accélère le processus d'oxydation : il s'agit d'ajouter votre anti oxydant en phase huileuse, avant de démarrer la chauffe !!
Ainsi, vos huiles ne seront pas abîmées! ;-)



3/ L'impact sur la formulation


Il est très important de comprendre que plus vous ajoutez des ingrédients en dernière phase de fabrication (alors que vos phases aqueuses et huileuses sont émulsionnées), plus vous prenez de risque pour la stabilité de votre crème...

Pour éviter les mauvaises surprises, suivez ces 2 conseils :
-1/ Faites en sorte que l'ensemble de vos additifs à froid ne représentent jamais plus de 10% de la totalité de vote émulsion !
- 2/ Émulsionnez vigoureusement votre préparation lors des ajouts, afin d'obtenir une préparation homogène, qui ne déphasera pas si facilement !



4/ Quid des hydrolats ?





Je lis souvent qu'il ne faut pas chauffer les hydrolats ... ??
Personnellement, les hydrolats représentent le plus souvent 20 à 30 % de mes formules ... Ce serait donc un gros risque que de décider de les ajouter en fin de préparation !

D'autre part, les hydrolats sont obtenus par vapeur d'eau, à une température qui dépasse les 100°C ! Ils sont à mon sens tout à fait capable de supporter une chauffe jusqu'à 70° pendant quelques secondes ... 
D'autant plus qu'ils ne contiennent pas de vitamines! ;-)

Donc chez Cosmessence Bio, les hydrolats se chauffent ! ;-)


J'espère que cet article vous aidera à formuler et réussir vos crèmes, c'est un incontournable des connaissances de base pour réussir vos crèmes !

A très vite sur le blog !